74235_120138488045615_100001483923659_124704_7353109_n


Tour d'abord Jérémi, comment vous est venue l'envie de faire du rallye ?

C'est plutôt une coïncidence, j'ai participé à Rallye jeune en 2004 juste par amusement, sans prétendre à la victoire car je ne savais même pas la carotte finale et à cette époque je courrai en compétition de motocross. J'ai remporté cette sélection qui m'a mis un pied à l'étrier.
Depuis j'essaye d'en faire mon métier, mais souvent mes chances ont été gâchées par des soucis mécaniques.

En 2009 vous remportez la Suzuki Rallye Cup FFSA, je suppose que vous en gardez un bon souvenir.

Oui, très bon souvenir car ce fut pour moi une année particulière. Je venais de remporter la sélection rougier sport après une année sabbatique en rallye faute de budget. J'ai rapidement trouvé mes marques dans cette formule de promotion et remporté le championnat.


Revenons en 2010, au Touquet plus précisément, vous effectuez une des piges promises au vainqueur de la Suzuki Rallye Cup en Swift S1600. Malheureusement vous avez rencontré beaucoup de soucis avec la voiture. Votre sentiment à propos de cette expérience
.

Pour moi, le rallye du Touquet est un rallye très atypique, les routes sont très glissantes par endroit et demande une prise de notes très précise et une bonne expérience du terrain pour prétendre à un résultat sans trop de chaleur. Je n'avais pour l'occasion qu'une demi participation au rallye du Touquet (abandon mécanique en 2009) dans le cadre de la suzuki rallye cup ffsa, avec des pneus de série, et la je me retrouvais au volant d'une voiture ou nous avions des choix de pneus a faire, des réglages, des ouvreurs, etc. Beaucoup de choses nouvelles à assimilées et si on rajoute a cela un manque évident de roulage avec la voiture (puisque nous l'avions découverte au shakedown) et des problèmes mécaniques à répétitions (super rallye le 1er jour, cardan le 2eme jour et soucis de frein) je ne garde pas un bon souvenir de cette expérience.

Vous revenez sur le devant de la scène du rallye Francais en remportant l'épreuve du J-WRC au Rallye de France Alsace au début du mois d'Octobre. Pour une première au niveau mondial vous vous en êtes plutôt bien sorti.

Oui, nous avions bien préparé ce rallye et mis toute les chances de notre coté pour faire le meilleur résultat. Le rallye a été très difficile car nous n'avions personnes pour nous conseiller dans les choix de pneus et les réglages, souvent nous avions des choix de pneus très différents des autres concurrents, et des réglages qui ne me convenais pas. J'ai du m'adapter a la voiture et faire du mieux que je pouvais. Je pense que j'aurais pu rouler beaucoup plus vite si j'avais résolu mes problèmes de freins et trouvé les bons réglages et les bons pneus. Les conditions dantesque font qu'au finale notre régularité a payée mais je reste un peu déçu quand même.

Cette année vous avez aussi participé à quelques manches du Volant 207. Dans quels buts ?

L'annonce du programme que suzuki nous offrait se fessait attendre, et les ecos que nous en avions parlaient d'un programme qui ne nous aurait pas spécialement ouvert des portes pour l'année 2011. Nous avions donc décidé avec l'aide de Jean Hervé ROUGIER de monter un programme en volant 207 et d'essayer de remporter le championnat afin de devenir pilote officiel en 2011. Âpres une absence de 3 années sur la terre, nous remportons quand même la 1 ere manche a Auxerre devant tous les habitués du volant. Malheureusement, la suite ne s'est pas passé comme prévue.

Plus généralement, quel bilan tirez-vous de cette saison 2010 ?

Bilan plus que mitigé avec des hauts, mais surtout des bas. On a montré qu'on pouvais aller vite sur les 2 surfaces avec n'importe quelle voiture, mais nos moyens financiers actuels ne nous permettaient pas d'exploiter a fond notre potentiel.

Avez-vous déjà pensé à votre programme pour 2011 ?

Oui , on aimerais faire le volant 207, mais a l'heure d'aujourd'hui rien n'est fait, il nous faut encore trouver du budget.

Quel est votre meilleur souvenir en rallye ?

Ma 1ere victoire en volant 206, après une belle bagarre avec Sébastien OGIER en 2007.

Merci d'avoir répondu a nos questions, a bientôt sur les épreuves.